La peur de sortir de sa zone de confort (1ère partie)

Sortir de sa zone de confort, c’est dur. Si c’était facile, on serait tous des champions de quelque chose. Visiblement, il y a aussi des champignons. Les « ceusse » qui restent sur place à se faire moisir l’existence.

Notre zone de « moellitude », d’habitude, de certitude, peut être par rapport à plusieurs aspects de notre vie. Parlons donc de l’activité physique !

Ça fait plus de douze ans que je m’entraîne au même endroit. C’est encore dur physiquement, mais facile mentalement. Je connais les aires, je sympathise avec les gens, mon corps reconnaît le rythme.

Lire plus sur le site de l'auteure